26Sep

Nous le savons, le 25 mai dernier, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a été promulgué. Ce texte de loi proposé par l’Union Européenne vise à protéger la vie privée des internautes européens. En outre, le RGPD tend à réorganiser la collecte de données en ligne en mettant l’accent sur 3 objectifs majeurs :

  • Renforcer le droit des citoyens majeurs et mineurs
  • Responsabiliser les acteurs de la données (entreprises et intermédiaires)
  • Renforcer le contrôle et l’application des sanctions sur tout le territoire européen

Il est vrai que la mise en place d’un tel projet de loi bouleverse le fonctionnement et l’organisation des entreprises. Les inconvénients du RGPD sont évidents, surtout qu’à l’aube de sa mise en vigueur, beaucoup d’entreprises n’étaient pas en conformité avec le texte.

Ce fut le cas par exemple pour le groupe d’opticiens Optical Center, qui en a fait les frais avec une amende de 250 000€ ! Le motif ? « Fuite des données conséquentes » …en effet d’après les Echos «la CNIL a constaté qu’il était possible à un client utilisant le site d’Optical Center « d’accéder à des centaines de factures » d’autres clients, « en renseignant plusieurs URL dans la barre d’adresse de son navigateur web ».

Le RGPD est principalement vue comme un frein dans l’élaboration de stratégies commerciales. Or, nous pouvons nous interroger sur les opportunités que représente ce texte en se posant deux questions essentielles :

En quoi le RGPD est-il une opportunité de développement pour l’entreprise ?

Quelle est sa valeur ajoutée pour la bonne réussite des campagnes commerciales de conquête ou de fidélisation ?

Et oui, le RGPD a demandé aux entreprises de se réorganiser, la préparation à sa mise en place n’est pas des moins fastidieuses. Effectivement, il nécessite d’identifier les traitements des données personnelles, d’étendre les obligations aux sous-traitants et même pour certain d’engager un Data Protection Officer. Ce dernier est chargé de piloter la gestion et le traitement des données. Ainsi la collecte des données est très strictement encadrée, l’organisme doit obtenir un consentement de la part de l’internaute, sans quoi la donnée sera inexploitable.

Le Règlement Général sur la Protection des Données semble être une contrainte aussi pour les projets de types Big Data car il impose le respect de la vie privée. Il devient compliqué pour une structure de cibler une population en vue d’une campagne commerciale. Néanmoins, avez-vous déjà entendu parler du DATABERG ? Il s’agit d’une métaphore permettant d’illustrer la base de données à l’image d’un ICEBERG, le principe ? souligner que la partie submergée de la base de données est obsolète et redondante. En effet, selon l’étude Veritas « 85% des données stockées sont soit obscures soit obsolètes, redondantes ou inutiles (ROT) ». Voilà l’un des intérêts à se soumettre au RGPD, il permet le grand nettoyage de printemps des bases de données.

De plus, une fois appliqué, le RGPD met en exergue un ciblage plus sophistiqué. Les données recueillies sur des utilisateurs, ayant donné leur consentement, permet un ciblage commercial plus précis. Ainsi, le démarchage téléphonique ou encore les campagnes d’emailing ne sont plus perçus comme pénibles par les consommateurs mais comme des propositions personnalisées.

“PRIVACY IS GOOD FOR BUSINESS!”

Enfin, la mise en place du RGPD peut également véhiculer une image positive, la confiance quant à la sécurité des données informatiques peut renforcer la relation à la clientèle. Selon une récente écoute du CSA 90% des français se disent préoccupés pour leurs données en ligne.

Par ailleurs, l’étude intitulée « les déterminants de la confiance » précise que 89% des clients annoncent être plus fidèle à une entreprise à laquelle ils ont confiance et que 59% des personnes interrogées se disent prêtes à payer plus cher pour un produit ou un service d’une entreprise à laquelle ils ont confiance.

La relation de confiance client/entreprise permet l’apparition de clients ambassadeurs selon une étude faite par « Deloitte Opinionway », 88% des personnes interrogées indiquent avoir davantage envie de recommander une entreprise dans laquelle elles ont confiance.

Les forces et les opportunités sont tels que les géants de l’informatique Microsoft et Apple, n’ont pas hésité à adopter le texte de loi et à le décliner dans le monde entier. La marque à la pomme croquée assure que ses récentes modifications « sont conformes au règlement général sur la protection des données de l’Union européenne et reflètent la vision globale d’Apple concernant la confidentialité. Nous sommes impatients de proposer ces mises à jour à nos clients en Europe et dans le monde entier. ». Une communication pour Apple qui tombe à pic suite aux différents scandales sur la politique de confidentialité d’iCloud dont certaines célébrités ont été victimes…

Maintenant que le RGPD est adopté par les européens nous pouvons nous demander si l’on tend vers une globalisation du règlement à l’échelle planétaire…

Articles que vous pourriez aimer :

Taux de résolution au premier contact
La résolution au premier contact reste le Graal de la relation client
C’est un fait, de plus en plus de français appréhendent de devoir contacter un service client. Pour cause bien souvent,
Read more.
L’Abonné, un client qui mérite une attention toute particulière
L’offre par abonnement, traditionnellement propre à des secteurs tels que la presse, la téléphonie ou la télévision continue de gagner
Read more.
Le conseiller Chat : Garant d’une relation client efficace et instantanée
Parfois éclipsé par l’enthousiasme que génère l’innovation des Chatbots, le conseiller Chat reste pourtant le nouvel interlocuteur star des services
Read more.

Déposer un commentaire

Erreur: Please check your entries!