telemarketing : louper une vente
24Juin

Le télémarketing, c’est comme les rencontres sur Internet : la première impression est capitale. Parfois, tout annonce le beau roman, la belle histoire… et c’est l’erreur  ! Méfiance, donc : une petite phrase anodine peut avoir autant d’impact qu’une photo de profil retouchée sur Meetic (!).

À lire également : Télévente, les 6 erreurs pouvant nuire à l’expérience client

Souvent sur la défensive, les consommateurs ne se laissent pas facilement charmer. Le premier contact est donc crucial en télémarketing : au moindre faux pas, on prend le risque de se faire raccrocher au nez. Si tel est votre but, c’est votre jour de chance : voici les pires phrases pour être sûr de rater une vente en quelques secondes.

  • « On se dit tu ? »

Créer du lien, c’est bien. Rester professionnel, c’est mieux. Si la sympathie est un atout, il faut savoir fixer des limites.

  • «  Bonjour Madame, je travaille pour… euh… »

Les trous de mémoire, ça arrive. Parfois c’est un mot anodin que l’on ne retrouve plus, mais d’autres fois c’est le nom de la société qui emploie le télémarketeur – et dans ces cas-là, ça devient embêtant. Pour éviter les flottements, garder une fiche sous les yeux avec toutes les informations importantes est vivement conseillé…

  • « Eh oui Monsieur, c’est la crise… et puis avec ce gouvernem- »

Autant vous couper tout de suite : les réflexions politiques n’ont pas leur place dans une vente. Votre client ne s’intéresse pas à vos opinions, et vous ne devriez pas vous intéresser aux siennes. Évitez également de chercher la compassion et de répéter que tout va mal. Appuyer sur les problèmes économiques n’aura qu’un seul effet sur le client : lui faire ranger son portefeuille et raccrocher son téléphone !

  • « À votre accent, je devine que vous venez de… »

À votre remarque, je devine que vous êtes mal engagés pour conclure une vente. S’autoriser des remarques personnelles sur le client – particulièrement s’il s’agit de simples suppositions ! – c’est surtout risquer de le gêner. Ou de l’énerver. Ou d’avoir l’air ridicule si votre téléconseiller suppose mal.

  • « Quand on a une aussi jolie voix que vous… »

Soit c’est une flatterie pour arriver à ses fins, soit c’est une tentative de séduction. Dans les deux cas, cela nuit à l’image. Le mieux est de rester factuel… ou alors d’être plus subtil !

Découvrez aussi : 7 raisons pour lesquelles votre campagne de télémarketing ne fonctionne pas

Des perles à partager avec nous ? L’espace commentaires est fait pour ça. Alors à vos claviers !

Articles que vous pourriez aimer :

L’Abonné, un client qui mérite une attention toute particulière
L’offre par abonnement, traditionnellement propre à des secteurs tels que la presse, la téléphonie ou la télévision continue de gagner
Read more.
Le conseiller Chat : Garant d’une relation client efficace et instantanée
Parfois éclipsé par l’enthousiasme que génère l’innovation des Chatbots, le conseiller Chat reste pourtant le nouvel interlocuteur star des services
Read more.
Relation client : Entre diversité culturelle et pluralité des attentes
Par bien des aspects, le digital reconfigure la relation client et l’uniformise en renversant processus, us et coutumes. Mais si
Read more.

Déposer un commentaire

Erreur: Please check your entries!