Relation Client réseaux sociaux
25Jan

Marre de toute cette visibilité offerte par des réseaux comme Facebook, Twitter ou Instagram ? On vous comprend. Tant d’accessibilité, de transparence et d’occasions d’entrer en contact avec le client, c’est d’un pénible ! Alors si vous voulez rester tranquille et ne pas utiliser cette ressource comme un tremplin, voilà comment bien passer à côté de votre stratégie sur les réseaux sociaux. C’est cadeau !

1/ Ignorer les avis des consommateurs

Pourquoi donc vous en faire pour quelques mots, même négatifs, inscrits sur le web ? Ce qui est écrit sur un site, reste sur le site, non ? (spoiler : non). Les gens sont-ils vraiment sensibles à la e-réputation ? Qui va donc lire ça ? À part les connaissances de la personne et tous les autres clients qui passeront par là. Allons donc, pas de quoi perdre votre temps à répondre au User Generated Content ou vous fendre d’une explication. Mieux vaut laisser les consommateurs ruminer leur avis et faire l’exact inverse de ce qui est écrit dans cet article. Ni vu ni connu !

2/ Faites l’impasse sur un CRM prenant en compte les réseaux sociaux

Arrêtons d’en faire des tonnes : les réseaux sociaux ne sont qu’une partie des canaux possibles. La partie la plus évolutive, certes, mais une partie tout de même, qui ne nécessite pas que l’on se casse la tête à installer un CRM pluricanal, c’est à dire capable de prendre en compte tous les canaux à la fois. Ce bon vieux téléphone et le courrier sont des valeurs sûres. Alors, misez toute la gestion de votre Relation Client sur les canaux traditionnels, osez la différence à l’heure où les CRM deviennent de plus en plus futuristes !

3/ Éviter de répondre aux sollicitations en messagerie instantanée

Parce que quoi ? Il faudrait aussi se charger des petites questions et des petits problèmes quotidiens des clients ? Ils n’ont qu’à faire comme tout le monde : se mettre en attente au téléphone ou écrire un courrier. Il ne manquerait plus qu’ils vous trouvent trop réactifs !

4/ Parler uniquement de ses produits et services

Après tout, c’est bien ce que vous voulez vendre qui importe. Votre produit est au point, performant, il se suffit à lui-même, ça a toujours été ainsi. Pourquoi cesser de se centrer sur soi-même ? La culture client ? Oui, vous en avez entendu parler (ici par exemple), mais remanier entièrement l’orientation de sa stratégie, selon la tendance, est-ce que cela en vaut vraiment la peine ? Alors, abreuvez vos clients de données sur votre produit, sans leur laisser d’espace, sait-on jamais… Sur un malentendu, ça pourrait marcher.

5/ Paramétrer un chatbot totalement idiot

C’est qu’ils sont drôles, ces petits conseillers virtuels qui fleurissent sur les pages web des sites marchands (dont nous parlions déjà ici) ! On peut leur dire plein de gentillesses, ou non d’ailleurs, ils sont toujours d’humeur égale. Puis ça fait bien, d’en avoir un, c’est tendance. Mais quel travail pour le rendre pertinent ! Inutile de s’encombrer avec un paramétrage poussé : de toute façon, l’intelligence artificielle n’a d’intelligent que son nom pour l’instant, et je préfère la bêtise humaine à l’intelligence artificielle.

6/ Ne pas télécharger le minibook #2 de Logos sur les réseaux sociaux

Déjà, télécharger, c’est éreintant. Cliquer une, voire deux fois, du bout du doigt sur un onglet. Et ouvrir le document, quel effort ! Mais en plus, il faudrait le lire ce minibook. Et imaginez que vous y trouviez de bons conseils, un éclairage intéressant sur comment optimiser votre présence sur les réseaux sociaux. Vous auriez envie de les appliquer, d’améliorer votre stratégie. Non, vraiment, ce n’est pas raisonnable.

7/ Ne pas s’inscrire à la newsletter LOGOS, pour être averti des dernières news sur le sujet

Dans la même veine, surtout ne vous mettez pas à jour de ce qui se fait de mieux sur les réseaux sociaux en matière de Relation Client. Vous risqueriez d’être chamboulés, et ce, régulièrement. Ménagez-vous, et ne remplissez pas le champ dédié dans la colonne de droite !

Une fois tous ces conseils appliqués, vous devriez être à l’abri des sollicitations pendant un certains temps. À l’abri des ventes aussi. Bon, il se peut que vos concurrents vous doublent, et que la jeune génération vous snobe. Mais restez forts, la tradition, ça n’a pas de prix !

Articles que vous pourriez aimer :

Fidéliser implique d’avoir une meilleure connaissance de ses clients
Une connaissance client optimale conduit à une expérience client mémorable. Véritable matière première des actions marketing et essentielle aux services
Read more.
Taux de résolution au premier contact
La résolution au premier contact reste le Graal de la relation client
C’est un fait, de plus en plus de français appréhendent de devoir contacter un service client. Pour cause bien souvent,
Read more.
L’Abonné, un client qui mérite une attention toute particulière
L’offre par abonnement, traditionnellement propre à des secteurs tels que la presse, la téléphonie ou la télévision continue de gagner
Read more.

Déposer un commentaire

Erreur: Please check your entries!